Clairbief © Jean-Paul Lüthi

Réserve naturelle «Clairbief»

En se baladant le long du Doubs, on oublie vite son époque et sa frénésie de vitesse. L'eau impose sa lenteur aux randonneurs qui appréciera d'autant plus le patrimoine biologique de la région. Cher marcheur, arrête-toi et prend ton repas sur la belle table à l'orée de la réserve !

La réserve de Clairbief nous tient particulièrement à cœur ; il s'agit en effet de la première réserve acquise par Pro Natura Jura ! Lorsque nous l'avons achetée, les berges du Doubs étaient exploitées intensivement ; on y plantait encore du maïs. Depuis, nous mettons tout en place pour que la flore et la faune rivulaires puissent s'y développer pleinement. Dans la forêt, nous intervenons également pour favoriser les espèces rares de la région.

Les espèces et les milieux rencontrés

Fritillaire pintade de Clairbief © Jean-Paul Lüthi © Jean-Paul Lüthi
Fritillaire dans la prairie humide de Clairbief.

Une petite population de Fritillaire pintade, beauté du Doubs, a pu être sauvegardée sur les terrasses alluviales et les Criquets ensanglantés ont repris leurs aises. Dans la forêt, la présence de Bacchante et de la Vipère aspic, observée à quelques encablures, nous réjouit énormément! Nous avons également le grand plaisir d'avoir pu dénombrer sept espèces d'amphibiens, dont le Crapaud accoucheur.

Les menaces

Clairbief n'est pas soumise à une menace spécifique. Notre action vise à renforcer la qualité biologique de ses milieux. Nous intervenons en vue d’offrir encore davantage d'habitats aux espèces rares présentes sur le site.

Nos interventions

Inondation de Clairbief © Jean-Paul Lüthi © Jean-Paul Lüthi
La réserve de Clairbief est soumise régulièrement à des inondations.

Nous avons l'intention d'élargir de plusieurs mètres le cordon boisé qui borde le Doubs, laissant les arbres et les buissons se développer. La prairie est quant à elle fauchée en fin de saison par Nicolas Barth, agriculteur de Soubey. Nous souhaitons pratiquer un important étagement de lisière afin d'amener davantage de lumière et créer une transition progressive entre prairie et forêt. Au sein de cette dernière, nous soutenons également les populations de Bacchante. Nous avons choisi plusieurs secteurs dans lesquels nous désirons créer des « clairières » favorables à ce papillon.

Les chauves-souris sont prises en compte dans nos interventions. Nous avons réaffecté une ancienne loge en dortoir. Plusieurs aménagements, que ce soit à l'intérieur du bâtiment ou à l'extérieur, ont été menés afin d'offrir des gites aux trois espèces de chiroptères recensées.

Finalement, nous avons également un œil attentif sur les quelques néophytes invasifs qui s'installent régulièrement.

Comportement à adopter dans nos réserves :
Tenir les chiens en laisse.
Rester sur les sentiers balisés.
Quitter les lieux la nuit venue.
Ne pas faire de feu.



Quand s’y rendre
En bus jusqu'à Soubey village, puis à pied.
Lieu
Soubey
Accès
En bus jusqu'à Soubey Village, puis à pied.