Le printemps arrive aussi dans les réserves partenaires © Sylvie Egger

Les réserves partenaires

Il n'y a pas que Pro Natura Jura qui gère des réserves. Vous trouverez ci-dessous nos collaborations avec d'autres instances chargées de la gestion et de l'entretien de milieux naturels de grande valeur écologique.

Pro Natura Jura a développé une politique active de coopération avec d'autres associations ou institutions de protection de la nature. Ainsi, elle peut avoir conclu des servitudes en faveur de la protection de milieux naturels ou encore contribuer à la création de réserves naturelles. Elle est également membre de fondation qui gère, en propre, des réserves naturelles. Pro Natura Jura a également une activité de conseils, notamment auprès des communes.

Comportement à adopter dans les réserves :
Tenir les chiens en laisse.
Rester sur les sentiers balisés.
Quitter les lieux la nuit venue.
Ne pas faire de feu.



Marais de Damphreux

Cabane d'observation des Marais de Damphreux © Sylvie Egger © Sylvie Egger

Descriptif

A quelques encablures de Porrentruy, au coeur des plaines céréalières ajoulotes, se trouve ce berceau de biodiversité. Les marais de Damphreux offre une étape bienvenue aux oiseaux migrateurs au coeur de l'Europe entre Vosges, Forêt noire et Jura.

En 1993, des passionnés créent la Fondation des Marais de Damphreux (FMD). Elle aura pour but de protéger et de réhabiliter les zones humides dans les communes de Damphreux, Bonfol et Coeuve. Membre fondateur, Pro Natura est toujours représentée au sein du Conseil de Fondation où nous apportons notre expertise en matière de gestion des biotopes et des espèces et contribuons au financement de projets.

Depuis sa création, la Fondation a entrepris d'importants travaux de génie civil en faveur de la biodiversité. De plus, elle a également développé un concept visiteur qui se concrétise sur le terrain par la mise à disposition de la population de deux cabanes d'observation.

Notre participation

La Fondation des Marais de Damphreux et Pro Natura Jura sont liées par une servitude qui impose de préserver les zones semi-naturelles et naturelles de la Fondation pour les générations futures.

Comment s’y rendre

En train jusqu'à Porrentruy, puis en bus jusqu'à l'arrêt Damphreux Sous la Côte.

Informations supplémentaires

Deux cabanes d'observation sont mises à disposition du public, dont une pour les personnes à mobilité réduite.

 

Etangs de Bonfol

Jeune Gallinule Poule d'eau © Gauvain Saucy © Gauvain Saucy

Descriptif

Situé à l'est de l'Ajoie, le site des étangs de Bonfol forme une mosaïque de milieux humides abritant une faune et une flore très rares et diversifiées. Ses plans d'eau évoquent le calme et la sérénité. Inscrit à l'Inventaire fédéral des paysages et reconnu comme site de reproduction de batraciens d’importance nationale, les étangs de Bonfol recouvrent une superficie de 309 hectares. Pro Natura Jura possède une servitude en sa faveur sur ces parcelles afin d'y maintenir cette riche diversité biologique.

Les espèces et les milieux rencontrés

Les différents milieux humides accueillent une végétation rare et spécialisée, telle que des roselières lacustres ou encore des prairies à populage. Les forêts, quant à elles, sont formées de hêtraie à aspérule, d'aulnaie à laîche ou encore de frênaie à orme. Parmi les animaux, le Triton crêté, la très rare Cordulie à deux taches ou encore le Grand murin peuplent ce territoire.

Les menaces

Résultat d'une intelligente et séculaire cohabitation entre les hommes et leur environnement naturel, les étangs de Bonfol nécessitent aujourd'hui une gestion spécifique pour maintenir leur richesse biologique. Il convient de toujours y intervenir de manière douce et mesurée afin d'y conserver la qualité des milieux humides et leurs espèces caractéristiques. De plus, le développement des loisirs est une source de menace nouvelle que nous surveillons attentivement. La définition puis la mise en œuvre d'un plan de gestion reste à mettre en place.

Notre participation

Selon la servitude qui lie Pro Natura au Canton du Jura, le site des étangs de Bonfol doit être préservé pour les générations futures. Sa gestion doit se faire en collaboration entre notre association et les services de l'Etat. Malheureusement jusqu'à présent, un tel partenariat n'a jamais été mis en place par l'Office de l'Environnement, ce que nous regrettons.

Comment s’y rendre

En train jusqu'à la gare de Bonfol, puis à pied.

 

En Cortio

Libellule à quatre taches © Gauvain Saucy © Gauvain Saucy

Descriptif

Les plans d'eau permanents et temporaires ont perdu énormément de terrain depuis le XIXè siècle. A l'interface entre les mondes aquatique et terrestre, ils abritent pourtant une biodiversité remarquable et sont très souvent appréciés comme lieux de détente.

Les espèces et les milieux rencontrés

En plus d'offrir un lieu de vie pour les amphibiens, En Cortio regorge également quelques raretés botaniques. Il est ainsi possible de croiser le Géranium des prés ou encore la Scutellaire à casque.

 

Les menaces

A notre connaissance, aucune menace particulière est à signaler.

Nos interventions

L'étang d'En Cortio est le fruit d'une importante collaboration entre Pro Natura Jura et La Sittelle, association de protection des oiseaux de Courfaivre. En effet, cette dernière a créé cette réserve dans les années 80. Elle a notamment creusé et mis en eau l'étang principal. Notre action a consisté principalement en un soutien financier. A l'heure actuelle, nous possédons une servitude foncière sur ce site afin de le maintenir à long terme. Quant à la gestion effective du site, elle est menée entièrement par La Sittelle.

Notre participation

Une servitude en notre faveur à pour but de maintenir intacte la réserve de toute action ou intervention susceptible de modifier l’état du sol, de la flore ou de la faune.

Comment s'y rendre

En transport public, jusqu'à l'arrêt Courfaivre Tuilerie, puis à pied.

La Craie, Sur Vannez et Sur Combe ronde

Orchis brûlé © Jacques Villars © Jacques Villars

Descriptif

La commune de Haute-Ajoie abrite des beautés biologiques. Depuis plusieurs années, nous collaborons intensivement avec les autorités afin de conserver et de valoriser ce patrimoine.

Les espèces et les milieux rencontrés

L'étang du Vannez a été revitalisé par Pro Natura Jura en 1995 à l'occasion de l'Année européenne de la conservation de la nature tandis que la prairie sèche Sur Vannez a fait l’objet d’un suivi scientifique et de conseil de gestion. L'exploitant agricole possède à présent des lignes directrices claires pour y renforcer la biodiversité.
La prairie sèche d’importance nationale Sur Combe ronde est un des joyaux du Jura. Elle s’étend sur quelques 3 hectares.

Les menaces

Le fort développement des ronces ainsi que des arbres risque de diminuer l'ensoleillement de l'étang du Vannez et d'en diminuer son intérêt écologique.
La prairie Sur Vannez quant à elle demande un entretien léger.
En ce qui concerne Sur Combe ronde, il est impératif d’éviter l'embroussaillement et l'ombrage dû à la forêt.

Notre participation

Notre action consiste essentiellement à conseiller propriétaires et locataires de ces sites dans l'optique de préserver leurs qualités biologiques.

Comment s'y rendre

En transport public jusqu'aux arrêts postaux Paléo Jura et Saint-Maurice à Chevenez, puis à pied.

Le Theusseret

Chamois © Gauvain Saucy © Gauvain Saucy

Descriptif

Sur les communes de Saignelégier, Muriaux et du Noirmont, la réserve forestière du Theusseret s’étend sur 128 hectares. Fondée en 1991 elle permet de protéger une diversité intéressante de types de végétation, entre les rives du Doubs ombragées et humides et les milieux rocheux et secs des Sommêtres.
En plus du but de préservation de la biodiversité, la réserve du Theusseret a également un objectif scientifique. Des recherches y sont régulièrement menées qui ont pour but d'étudier le développement de la forêt sans intervention humaine directe.

Notre participation

Pro Natura Jura possède deux rôles dans la protection de cette forêt. D’une part, elle est propriétaire d’une partie de la réserve et d’autre part une servitude nous lie à la Fondation du Theusseret pour le reste de la réserve. Cet accord a pour but d’empêcher les activités humaines qui occasionnent des perturbations contraires aux buts de protection.

Rière le Moulin

Panure à moustaches © Gauvain Saucy © Gauvain Saucy

Descriptif

Pro Natura Jura possède une servitude en sa faveur sur cette réserve située à Charmoille, propriété de l'Association pour la sauvegarde de la Baroche. Il s'agit de maintenir ce milieu naturel en tant que biotope humide afin qu'il ne disparaisse pas en surface agricole.

Les espèces et les milieux rencontrés

Cette réserve est essentiellement composée d'une roselière et de quelques grands aulnes. Elle s'inscrit dans un cadre beaucoup plus vaste où prés à litière, prairies humides et vergers marquent fortement le paysage. Elle offre ainsi un lieu de refuge important pour la grande faune, à l'exemple des renards et des chevreuils.

Les menaces

Actuellement, aucune menace particulière n'est signalée.

Nos interventions

Pro Natura, association centrale, a participé financièrement à l'acquisition de cette réserve par l'Association pour la sauvegarde de la Baroche. Jusqu'à présent, cette réserve s'est développée sans influence humaine. Il reste encore à déterminer préciser ses zones tampons.

Une servitude en notre faveur existe sur cette réserve. Elle a pour optique de prévenir toute modification de la zone humide. Seuls des travaux d’entretien sont envisageables.

Comment s'y rendre

En transport public jusqu'à l'arrêt Charmoille, Place de l'école, puis à pied.