Prairies de Bugles rampants © Sylvie Egger

Le comité

Découvrez qui se cache derrière Pro Natura Jura! Nous avons le plaisir de nous présenter ci-dessous en quelques mots.

Chacun d'entre nous a choisi une photographie qui lui évoque un lien particulier avec la nature et a composé un texte descriptif de sa relation à la nature.

 

Florent

Ecureuil observé au Colliard à Delémont © Florent Goetschi © Florent Goetschi
Ecureuil observé au Colliard à Delémont.

Florent Goetschi est responsable du groupe Jeunes+Nature.

Mon engagement se fait avant tout à travers l’Éducation à l’Environnement, notamment par ma fonction de responsable du groupe J+N Jura. Depuis tout petit, j’aime observer la nature et partager mes observations avec les gens qui m’entourent. J’ai très vite commencé à faire de l’animation dans des groupes d’enfants et d’adolescents, tout en poursuivant des études en biologie. L’Éducation à l’Environnement est donc le moyen rêvé de mêler ces deux passions.
De plus, c’est un pan indispensable à la protection de l’environnement : informer pour mieux protéger, connaître pour prendre soin, sensibiliser pour mieux défendre.
La protection de la Nature est l’affaire de tous et c’est en la faisant découvrir aux Petits comme aux Grands que nous pourrons la sauvegarder efficacement.
Pour protéger un trésor, il faut connaître sa valeur.

J'aime bien cette photo car je l'ai prise à quelques minutes de chez moi et qu'elle me rappelle que la Nature sauvage est à notre porte (particulièrement dans le Jura, où elle est même bien souvent dans nos jardins). Et c'est cela que j'ai envie de montrer aux enfants : il y a autour de chez nous des choses fabuleuses à observer !

Gauvain

Chevêchette d'Europe Glaucidium passerium © Gauvain Saucy © Gauvain Saucy
Chevêchette d'Europe Glaucidium passerinum subadulte,Vallée de Finhaut VS, 2017.

Gauvain Saucy est assesseur.

La nature est avant tout une source d’émerveillement, jusque dans ses plus infimes détails. Elle est cependant trop souvent ignorée, même hors de ces détails et cela mène à de grandes pertes.
Dans une époque où considérer la nature comme indispensable à l’humain n’est visiblement plus une évidence, il est à mon sens nécessaire plus que jamais de le rappeler.
Pro Natura, avec ses plus de 600 réserves, sensibilise à la fois visiteurs et exploitants, tout en laissant à la nature des zones ‘refuges’ dans lesquelles la biodiversité est moins exposée à de nombreux dangers tels que l’urbanisation.

 

Jacques

Grillon des champs mâle Gryllus campestris L. stridulant devant son terrier : les élytres relevées produisent le chant, en-dessous les ailes sont repliées en éventail. © Jacques Villars
Grillon des champs mâle Gryllus campestris L. stridulant devant son terrier : les élytres relevées produisent le chant, en-dessous les ailes sont repliées en éventail.

Jacques Villars est président.

Le comblement d'une gouille pleine de larves de dytiques et de phryganes en bordure de la forêt ; le nivellement d'un petit ravin sauvage ; le drainage d'un marais au sommet de la montagne ; la disparition, sous une décharge, d'une forêt humide et de ses ruisseaux dans leur lit de molasse, avec leur microfaune de planaires et gammares ; le purinage d'une prairie maigre sur sol séchard et le décimage des orchidées consécutif, etc., etc. ont frappé et révolté mon enfance, mon adolescence, puis mes premières années d'adulte.
Entré au comité de Pro Natura Jura il y a bien un quart de siècle, j'y ai trouvé la satisfaction d'agir enfin positivement, en contribuant modestement à la sauvegarde de quelques biotopes et milieux de vie sauvage, au sein d'une équipe dévouée et attentive. L'attention est indispensable afin que les richesses naturelles ne se révèlent pas qu'à l'instant des dégâts, souvent irréversibles ; mais en cas de succès la satisfaction est immense. Seul on est démuni, mais dans le cadre de l'association, le partage des compétences et l'engagement de chacun permet de grandes choses… ce qui sera toujours modeste en regard de tout ce qui nous attend.

Jean-Pierre

La lisière, lieu vital pour la biodiversité tant forestière qu'agricole © Jean-Pierre Egger © Jean-Pierre Egger
La lisière, lieu vital pour la biodiversité tant forestière qu'agricole.

Jean-Pierre Egger est assesseur.

L'artificialisation progressive d'une partie de notre agriculture est préoccupante. Une agriculture qui respecte les équilibres biologiques est indispensable pour garantir une production de qualité à long terme. C'est mon engagement !

Lucienne

Eglantier de mon jardin © Lucienne Merguin Rossé © Lucienne Merguin Rossé
L'églantier: une plante des haies vives permettant le gîte et la nourriture à moultes espèces sauvages.

Lucienne Merguin Rossé est chargée d'affaires.

Très tôt, j'ai été sensibilisée à la nature, notamment grâce à mon grand-père agriculteur à Chevenez. C’est dans ce contexte que j’ai compris mon besoin de prendre soin des autres espèces vivantes. Mon engagement dans une ONG de protection de la nature s’est fait dès que j’ai eu mon premier enfant.
Disposant d’un Master en biologie de l’Université de Fribourg, j’ai appris le fonctionnement des écosystèmes et l’interdépendance de toutes les espèces vivantes. J’ai poursuivi avec un Master en éthique à l’Université de Strasbourg à l’aube de mes 50 ans. Puis, la formation de médiatrice en entreprise et généraliste me pousse à m’engager dans la gestion de conflit qui est toujours un moment de transformation pour un système. C’est une étape clé pour que nous apprenions à mieux respecter la nature et la biodiversité.

Marie-Noëlle

Vol de Pinsons du nord dans la vallée de Delémont au coucher du soleil © Marie-Noëlle Lovis © Marie-Noëlle Lovis
Vol de Pinsons du nord dans la vallée de Delémont.

Marie-Noëlle Lovis est caissière.

J’étais une très petite fille, en vacances dans les Préalpes fribourgeoises. Le propriétaire de l’alpage a dit doucement « Parfois, on voit l’aigle voler par ici, il a son nid là-haut !». Cette annonce anodine m’a frappée d’émerveillement. Puis une petite voix dans ma tête a dit « ….je veux voir un aigle ! ». Depuis j’observe et tout me fascine dans la Nature :  les stratégies, les couleurs, la férocité, les sons, la douceur, les odeurs, la fragilité, les formes, la résilience, les équilibres, la vitalité, la force, la vulnérabilité, la puissance.

Marc

Bison sauvage en Allemagne © Marc Tourette © Marc Tourette
Le Bisons d’Europe est de retour en Allemagne : une harde vit en liberté dans une vaste forêt à 100 km de Bonn et de Cologne depuis 2013.

Marc Tourette est responsable des réserves.

Ré-ensauvageons le Jura !

« Un jour viendra, et plus tôt qu’on ne le pense, où le degré de civilisation se mesurera non à l’emprise sur la nature, mais à la quantité et à la qualité, à l’étendue et à la sauvagerie de nature qu’elle laissera subsister ». Robert Hainard.

« Diversité, abondance et proximité sont les trois piliers d’un rapport inédit à la nature…La place pour la vie sauvage ne manque pas dans la nature mais seulement dans la tête des hommes ». Gilbert Cochet.

Du microbe au bison, en passant par l’herbe folle, l’enjeu est le même : accepter la nature sauvage et prendre conscience qu’elle joue un rôle essentiel dans notre équilibre physique et psychique. Pro Natura Jura est au cœur de cette philosophie et de l’action. Par l’acquisition de réserves, comme celle du Banné ou de Clairbief et par l’aménagement de terrains en faveur de la biodiversité, Pro Natura Jura augmente la place dévolue à la nature et montre, par l'exemple, une cohabitation réussie entre humains et nature.

 

Nicolas

Un pâturage ou encore un mur moussu offre un paysage poétique et fantastique à qui sait observer © Nicolas Comment © Nicolas Comment
Un paysage fantastique à nos pieds.

Nicolas Comment est collaborateur scientifique.

Un univers poétique et fantastique peut apparaître pour qui sait observer en toute quiétude son environnement. Notre planète recèle d'innombrables trésors naturels et culturels de toute taille. S'engager chez Pro Natura est ma contribution pour préserver ces beautés de leur destruction quasi irréversible.

Patrick

© Jean-Paul Lüthi
Fritillaire pintade (photo prétexte).

Patrick Roeschli est assesseur.

Sabrina

© Jean-Paul Lüthi
Fritillaire pintade (photo prétexte).

Sabrina Joye est assesseure.

Sylvie

Ancolie observée en Haute-Ajoie © Sylvie Egger-Boegli © Sylvie Egger-Boegli
Ancolie observée en Haute-Ajoie.

Sylvie Egger est assesseure.

Protéger la nature parce qu'elle est simplement magnifique, source de vie et de contemplation, parce qu'elle est sans défense.

Thérèse

© Thérère Egger
Les jardins proches de la nature offrent un habitat remarquable pour de très nombreuses espèces et un magnifiques cadres de vie pour nous !

Thérèse Egger est assesseure.

La Nature partout et proche de nos lieux de vie m'inspire. Notamment la richesse faunistique et floristique des jardins proches de la nature pour lesquels je me suis engagée depuis des années.

Les jardins proches de la nature offrent un habitat remarquable pour de très nombreuses espèces et un magnifiques cadres de vie pour nous !

Tristan

Turqoises sur une scabieuse © Tristan Lièvre © Tristan Lièvre
Turquoises sur une scabieuse dans la prairie maigre de Calabri (Fontenais) si riche en diversité animale et végétale.

Tristan Lièvre est assesseur.

Rejoindre le comité Pro Natura Jura m’a énormément motivé dans ce combat de tous les jours pour essayer de préserver et sauver le plus de biodiversité possible.
La nature me passionne tellement que je me devais de m’engager pour préserver cette vie si fragile.
L’agriculture intensive d’aujourd’hui doit régresser et la nature doit retrouver la paix à travers tout le milieu agricole. Les agriculteurs devraient être les premiers défenseurs de la nature, et pourtant... Le système dans lequel nous vivons ne fait qu’envenimer les choses !
Stress, argent, problèmes. Pas simple d’être travailleur de la terre à notre époque.
Revenons en arrière sur certaines choses dans le monde agricole avant qu’il soit trop tard.
Poissons, oiseaux, insectes, mammifères, reptiles,... Des êtres si fascinants mais tellement fragiles depuis l’arrivée du grand dévastateur... L’Homme !
Toi, tu peux aussi t’engager et te battre à nos côtés afin de sauver tout cet écosystème si riche mais tant menacé.
Viens combattre et sauver ce qui est encore possible en rejoignant notre section.

William

© Jean-Paul Lüthi
Fritillaire pintade (photo prétexte).

William Saunier est assesseur.

Le travail de Pro Natura Jura vous intéresse ? Vous aimeriez vous investir davantage pour la biodiversité de la région ? N'hésitez plus et devenez membre de notre comité !
Contactez-nous :
pronatura-ju@pronatura.ch.


Cela pourrait aussi vous intéresser

Nos parte­naires

Nous présentons ci-dessous les principales associations,…

A notre sujet

Quelques mots sur notre section...

Article

Réserve du Ban­né à Fontenais

Les terres agricoles ont subi de radicales transformations…

Réserve naturelle