Pourquoi manger local c’est loin d’être l’idéal?

Conférence de Lucien Willemin

1er décembre 2017 à 20h

à la Galerie du Sauvage à Porrentruy

 

Que choisir entre une carotte bio de l’étranger et une carotte non-bio d’ici?

Actuellement le choix collectif se porte en fonction de la proximité, soit la carotte non-bio d’ici. Les kilomètres parcourus pour rapatrier la carotte bio depuis un pays tiers motiveront cette préférence. En effet, la consommation de carburant et les rejets CO2 en résultant participent à l’accélération du réchauffement climatique. Donc à première vue, c’est la décision qui s’impose si l’on veut préserver la nature.

Et pourtant, il est plus écologique d’opter pour la carotte bio importée!

Cette conférence nous emmène vers de nouvelles contrées qui nourrissent une vision bien différente de celle qui nous est offerte au quotidien. On y découvre une nouvelle dimension environnementale et on comprend que :

  • l’agriculture conventionnelle de proximité abîme la vie
  • les subventions agricoles ne sont pas encaissées par les agriculteurs
  • nous payons des impôts pour endommager la vie, nos vies !

 Des pistes et des réflexions qu’il partage également dans son nouvel ouvrage «Tu parles Charles !» aux éditions G d'encre.

 

Affiche de la conférence